There is no Evil

trigon-film

TITRES
Originale
There is no Evil
deutsch
Doch das Böse gibt es nicht
français
Le diable n'existe pas
italiano
There Is No Evil - Sheytan vojud nadarad

DATES DE SORTIES
Suisse
22.10.2020
Suisse alémanique
22.10.2020
Suisse romande
02.12.2020
Tessin
03.12.2020
NOMBRE DE SPECTATEURS

Le nombre de visiteurs indiquées représentent toutes les chiffres qui a été annoncé et saisie pour ce film depuis la date des sortie.

Suisse
67
Suisse alémanique
67
Suisse romande
Tessin

CAST & CREW
Réalisation
Mohammad Rasoulof
Producteur
Mohammad Rasoulof
Kaveh Farnam
Farzad Pak
Scénario
Mohammad Rasoulof
Musique
Amir Molookpour
Acteurs
Ehsan Mirhosseini
Shaghayegh Shourian
Kaveh Ahangar
Alireza Zareparast
ÂGE D'ADMISSION

Depuis le 1.1.2013, la "Commission nationale du film et de la protection des mineurs" fixe des âges d’admission pour tous les films faisant l’objet de projections publiques dans des cinémas. L’"âge légal" est fixé de manière à ce qu’un enfant/adolescent de cet âge ne subisse pas de dommage en visionnant le film. Un enfant/adolescent qui a atteint cet âge est admis seul. L’âge légal peut être abaissé de max. 2 ans pour les enfants/adolescents accompagnés d’une personne détentrice de l’autorité parentale (p.ex. avec un âge légal de 10 ans, un enfant de 10 ans est admis seul; un enfant de 8 ans est admis accompagné d’une personne détenant l’autorité parentale).
L’"âge recommandé" est fixé de manière à ce qu’un enfant/adolescent de cet âge comprenne le film.
Pour tout complément d’information: filmrating.ch

Âge légal
16
Âge suggéré
-

CONTENU

Heshmat, Pouya, Javad et Bahram, quatre hommes, dans quatre histoires, qui ont dû faire un choix qui engagea leur existence entière et celle de leurs proches. Quatre histoires où Mohammad Rasoulof persévère dans sa démarche qui scrute la morale dans la démocratie autoritaire qui régit l’Iran son pays et dont les autorités lui dénient le droit de pratiquer son métier.

Heshmat est un homme paisible, père aimant et mari attentionné. Sa vie est rythmée par les tâches domestiques le jour et sa profession la nuit, qui lui permet de jouir d’un certain confort, lui et sa famille qui, elle, semble ignorer la tâche qu’il accomplit. Pouya entame son service militaire, qu’il accomplit comme gardien de prison, lorsqu’il est confronté à un dilemme qu’il devra trancher au cours d’une nuit dramatique. Javad, au service militaire lui aussi, a obtenu une permission de trois jours pour rejoindre sa fiancée qu’il veut demander officiellement en mariage. Ses projets seront bouleversés par le décès d’un ami cher dans la famille de Nana, son aimée, et leur relation en sera profondément altérée. Enfin, Bahram accueille sa nièce Darya qui vit depuis sa petite enfance en Allemagne. Il voudrait lui révéler un secret qu’il cache depuis trop longtemps, où Darya est impliquée.

On le met à la porte, il rentre par la fenêtre. Rasoulof a été interdit de tournage après la sortie de son dernier film, A Man of Integrity (Un homme intègre). Qu’à cela ne tienne! C’est avec la forme du court métrage que ce réalisateur intègre revient. Elle lui permet de contourner les interdictions, car ces films courts sont moins surveillés. Il se chargera des scènes d’intérieur lui-même, supervisant les extérieures tournées par ses assistants. Et cela donne There is no Evil (Le diable n’existe pas) qui obtint l’Ours d’or à la Berlinale 2020. Une étude de caractères passionnante et précise qui convoque d’une certaine façon tous les genres de cinéma – mélodrame, action, peinture sociale. Une étude sociologique où on ne serait pas étonné de voir apparaître, au détour d’une séquence, un Henri Laborit iranien commentant, arguments scientifiques à l’appui, tous ces comportements. En tout cas, un beau pied-de-nez à la censure et à la morale officielle.

IMAGES