Careless Crime

trigon-film

TITRES
Originale
Careless Crime
deutsch
Careless Crime
français
Careless Crime
italiano
Careless Crime - Jenayat-e bi deghat

DATES DE SORTIES
Suisse
08.07.2021
Suisse alémanique
08.07.2021
Suisse romande
13.10.2021
Tessin
no release
NOMBRE DE SPECTATEURS

Le nombre de visiteurs indiquées représentent toutes les chiffres qui a été annoncé et saisie pour ce film depuis la date des sortie.

Suisse
234
Suisse alémanique
160
Suisse romande
74
Tessin

CAST & CREW
Réalisation
Shahram Mokri
Producteur
Negar Eskandarfar
Scénario
Shahram Mokri
Nasim Ahmadpour
Musique
Ehsan Sedigh
Acteurs
Babak Karimi
Razie Mansori
Abolfazl Kahani
Mohammad Sareban
ÂGE D'ADMISSION

Depuis le 1.1.2013, la "Commission nationale du film et de la protection des mineurs" fixe des âges d’admission pour tous les films faisant l’objet de projections publiques dans des cinémas. L’"âge légal" est fixé de manière à ce qu’un enfant/adolescent de cet âge ne subisse pas de dommage en visionnant le film. Un enfant/adolescent qui a atteint cet âge est admis seul. L’âge légal peut être abaissé de max. 2 ans pour les enfants/adolescents accompagnés d’une personne détentrice de l’autorité parentale (p.ex. avec un âge légal de 10 ans, un enfant de 10 ans est admis seul; un enfant de 8 ans est admis accompagné d’une personne détenant l’autorité parentale).
L’"âge recommandé" est fixé de manière à ce qu’un enfant/adolescent de cet âge comprenne le film.
Pour tout complément d’information: filmrating.ch

Âge légal
16
Âge suggéré
16

CONTENU

Il sera difficile d’oublier Careless Crime comme il le fut pour le film précédent de Shahram Mokri, Fish and Cat. Le réalisateur fait preuve ici des mêmes virtuosités scénaristique et de mise en scène. L’intrigue virevolte entre un cinéma, ses alentours et un endroit perdu de la campagne où s’est écrasé un missile sans avoir explosé. Les enchaînements se font avec légèreté, les dialogues paraissant quasiment tous happés par la caméra, comme par un pur hasard. Le mystère, le fantastique parfois, sont contrebalancés par des séquences d’humour – cette jeune fille qu’on renvoie d’un lieu à un autre livrer ses affiches, ou cette source qui ne produit aucun reflet, ou enfin ces incendiaires qui ne savent pas comment faire, ni se décider.

Parfois, on a le sentiment d’un film dans le film, puis on réalise que cela pourrait aussi bien être dans le film dans le film. Cette avalanche de phrases et de plans, à première vue chaotique, qui se révèle ne pas l’être, pourrait donner le tournis. Au contraire, cela vous scotche à l’écran, vous donne envie de retourner vers les jeunes filles de la source qui charment les militaires, ou vers le cinéma pour savoir où en sont les incendiaires, ou vice versa. C’est que l’exercice n’a rien de vain et après la surprise de la scène finale, on voudrait y retourner pour que dure ce plaisir de cinéma.


IMAGES


© trigon-film

Nous utilisons des cookies et des technologies similaires pour améliorer l'expérience utilisateur sur notre site web. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre déclaration de protection des données. En continuant à utiliser ce site web, vous acceptez que nous utilisions des cookies et des technologies similaires.
Fermer la note